© 2018 by UMAU Unione Mondiale degli Agraristi Universitari

  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon

UNIÓN MUNDIAL

DE AGRARISTAS UNIVERSITARIOS

para el Derecho Agrario y el Derecho Alimentario

XVÈME CONGRÉS MONDIAL

EN HONNEUR D’ALFREDO MASSART

Site officiel

 

Chers membres et amis de l’UMAU 
 

Voici les nouvelles pour l’organisation du XVème Congrés Mondial de Droit Agricole (Rural) de Poznan, en Pologne. 
Pour des questions indépendantes de notre volonté, nous nous voyons obligés de revenir aux dates qui avaient été initialement communiquées : 

 

Le 18 septembre 2018 après-midi : arrivée des hôtes, inscription et inauguration officielle. 
 

Du 19 au 21 septembre 2018 : Continuation de l'inscription. Tenue du congrès. Outre les rapports, il y aura un laps de temps pour que chaque participant puisse faire connaître ses publications (vous pouvez apporter vos livres et articles) ainsi que les résultats de ses recherches sous forme de posters. 
 

Le 22 septembre 2018 : excursion sur option pour les participants. 
 

Langues officielles pour l'exposition : Anglais, Espagnol, polonais et italien. Nous travaillons pour qu'il y ait une traduction simultanée de ces langues. Le sujet central du congrès sera « Les Défis actuels du droit agricole : entre mondialisation, régionalisme et localisme».
 

Ci-dessous, vous trouverez les détails de l'orientation que doivent avoir vos propositions de rapports ainsi que la suggestion de différents sujets possibles. On vous recommande très fortement d'envoyer le plus tôt possible par mail à l'UMAU (info@union-umau.org) le titre du rapport et un bref résumé de ce que vous pensez développer pour que le Comité Scientifique en évalue la pertinence, ceci afin d'éviter que le rapport complet soit ensuite rejeté pour mauvaise interprétation du sujet à un moment où il sera trop tard pour pouvoir le réorienter.
 

Le rapport écrit pourra être en Espagnol, Anglais, italien, français ou portugais. Celles et ceux qui présenteront  leur rapport écrit en portugais ou en français devront l'exposer oralement dans une des langues officielles (anglais, espagnol, polonais et italien) pour lesquelles une traduction simultanée est prévue. 
 

Le rapport final devra impérativement être remis avant le 30 mars 2018. Pour sa confection, on va préparer un modèle destiné à la conception du livre du congrès. Vous devrez signer une cession de droits pour la publication. Les co-organisateurs polonais offrent la possibilité à qui le souhaite de faire traduire un rapport pour qu'il soit publié aussi en polonais. A bref délai, une page internet du congrès sera créée pour l'inscription et les informations sur les modalités d'arrivée et d'hébergement. On vous donnera aussi par ce moyen une information sur les modalités de paiement qui pourra être fait par Paypal dans le délai qui sera indiqué (et non lors du congrès lui-même). Les cotisations des membres pourront être payées lors du congrès.
 

Prix
Membres actifs de l’UMAU : 50 EURO (est considére comme actif selon l’état de paiement des cotisations sociales au 31 décembre 2016, qui ne doit pas de frais ay delà des six dernières années, sauf dans le cas où il a été officiellement exonéré).

 

Autres participants : 250 EURO. Ce montant a dû être augmenté en raison du coût de la traduction simultanée.

L'inscription inclut la livraison du livre du congrès. 
 

Accompagnants qui prennent part aux sessions et aux repas offerts par l'organisation (sans le livre) : 180 EURO. S'il s'agit de l'accompagnant d'un membre actif (sans le livre) : 50 EURO. 
 

La présentation de posters peut se faire individuellement ou collectivement. Au moins l'un de ceux qui présentent un poster collectif devra être présent au congrès et payer la cotisation qui lui correspond comme membre actif ou non et il aura droit au livre du congrès. Les autres coauteurs, s'ils prennent part au congrès devront aussi payer la cotisation comme membres actifs ou non, selon le cas. Les coauteurs qui ne viennent pas au congrès devront payer 50 EURO pour avoir droit au certificat officiel. 
 

Dîner de gala : 50 EURO. Gratuit pour les membres actifs (le coût est pris charge par l'UMAU).
 

Thème du congrès
Le prochain congrès de l’UMAU portera sur l’unique thème suivant: “«Les défis actuels du droit agraire: entre la mondialisation, le régionalisme et le localisme»”.
Vu l’ampleur du thème, nous souhaitons préciser quelques points importants:

 

1. Notre association étant composée de professseurs et chercheurs en droit rural et agroalimentaire, les communications devront porter sur des questions juridiques portant sur ces spécialités. De même, les axes problématiques “globalisation, régionalisation, relocalisation” sont à interroger en lien avec nos matières de spécialité.
 

2. Les communications devront porter sur les nouvelles problématiques générées par la tensión entre global, regional et local ou sur l’une de ces tendances (globalisation ou régionalisation ou relocalisation). 
 

3. Tous les types de travaux de recherche, notamment historiques ou institutionnels, sont bienvenus à condition qu’ils soient en lien avec les axes problématiques “globalisation, régionalisation, relocalisation et la spécialité “droit rural et agroalimentaire”.
 

Des thèmes d’intérêt commun, favorisant des approches comparatistes, peuvent d’ores et déjà être suggérés:
1.
Les politiques nationales prises en application du document de l’ONU«  Transformer notre monde : le Programme de développement durable à l’horizon 2030 » (17 objectifs de développent durable) ;

 

2. Les politiques nationales prises en application de l’accord de paris sur le changement climatique en ce qu’il concerne principalement les secteurs agricoles et forestiers ;
 

3. Les accords régionaux introduisant de nouvelles règles sur le commerce de produits agricoles ;
 

4. Signes d’identification des produits agricoles (origine, spécialité, process…)
 

5. Impact environnemental de l’agriculture : empreinte hydrique ; empreinte carbone ;
 

6. Services environnementaux de l’agriculture
 

7. Développement des biotechnologies : titre sur et droit d’usage, semences paysannes, communautés autochtones
 

8. Ressources naturelles et souveraineté nationale